Bouches-du-Rhône : les sauveteurs en mer cherchent un financement pour remplacer un bateau

FRANCE 2

Les sauveteurs en mer sont bénévoles. Tout repose essentiellement sur la générosité du public pour remplacer le matériel usagé. Mais les dons se font rares.

Elle brave les flots depuis trente-quatre ans. La vedette de la SNSM (Société nationale de sauvetage en mer) de Port-Saint-Louis-du-Rhône (Bouches-du-Rhône) est la plus ancienne de France. Serge Sautecœur est le patron du navire. Bénévole depuis vingt-trois ans, il constate l'usure au fil des années. "On intervient assez régulièrement sur les tableaux électriques parce que c'est de l'ancien matériel. On est obligés de resserrer le câblage", explique le sauveteur.

Un appel aux dons lancé sur internet

Chaque mois, l'association dépense 1 700 € de frais d'entretien pour le bateau. Les bénévoles interviennent à toute heure pour sauver des vies. La prestation est gratuite. Seul le remorquage des bateaux est payant. Il est facturé près de 400 € de l'heure, mais cela ne suffit pas. Cette équipe a besoin d'une nouvelle vedette plus grande et plus moderne. Son prix : 780 000 €, financés en grande partie par les collectivités et le siège de la SNSM. Mais il manque encore 170 000 €. Alors, pour boucler le budget, les bénévoles ont lancé un appel aux dons sur internet.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne