Nabilla reste en prison

(Nabilla en 2013 lors d'une séance photo © MAXPPP)

Nabilla, accusée d'avoir poignardé son compagnon, reste en détention. La cour d'appel de Versailles a rejeté la demande de remise en liberté de la vedette de la téléréalité.

Ecrouée depuis le 9 novembre dernier dans le quartier pour femmes de la maison d'arrêt de Versailles, Nabilla va rester en détention. La jeune femme de 22 ans est mise en examen pour "tentative de meurtre", accusée d'avoir poignardé son compagnon, Thomas, lors d'une rixe dans un hôtel de région parisienne. Nabilla avait demandé sa remise en liberté. Une demande rejetée jeudi par la cour d'appel de Versailles.

Nabilla est arrivée jeudi matin devant la chambre d'instruction de la cour d'appel visiblement éprouvée. Les traits tirés et les cheveux en désordre elle semble très marquée par sa détention. Ses avocats ont fait valoir que maintenant que son compagnon avait été entendu "la détention provisoire n'est plus nécessaire".

Des déclarations qui ont varié

Mais la cour s'est rangée à l'avis de la juge d'instruction chargée de ce dossier qui souhaitait le maintien de Nabilla en détention. Elle avait décidé du placement derrière les barreaux de la starlette pour éviter qu'elle ne se concerte avec Thomas.

D'autant que les déclarations de la jeune femme ont varié. Elle a commencé par expliquer que le couple avait été agressé par des inconnus avant d'expliquer que Thomas, sous l'effet de la cocaïne, s'était blessé tout seul. Par ailleurs, la juge d'instruction souhaitait aussi empêcher une éventuelle destruction de preuves. Nabilla aurait, selon son petit ami, "nettoyé le couteau" qui l'a blessé, avant de le jeter à quelques mètres de l'hôtel, à l'endroit où les enquêteurs l'ont retrouvé.

Vous êtes à nouveau en ligne