Mort de Liu Shaoyo à Paris : nouveau rassemblement émaillé d'incidents mercredi soir

Des messages en mémoire de Liu Shaoyo, devant l\'hôtel de ville de Paris, le 29 mars 2017.
Des messages en mémoire de Liu Shaoyo, devant l'hôtel de ville de Paris, le 29 mars 2017. (CITIZENSIDE/ALPHACIT NEWCIT / CITIZENSIDE)

Les manifestants voulaient protester contre la mort de ce Chinois de 56 ans atteint à son domicile par le tir d'un policier, dimanche. L'agent de police affirme avoir tiré en état de légitime défense.

Des heurts entre plusieurs dizaines de manifestants et des policiers ont éclaté ce mercredi soir près de l'hôtel de ville de Paris, en marge d'un rassemblement de protestation contre la mort de Liu Shaoyo, un Chinois tué par un policier, dimanche, selon un journaliste présent sur place.

Des manifestants ont brièvement coupé la circulation de la rue de Rivoli à l'aide de barrières de sécurité, aux cris de "Police assassin !" Des vitrines de magasins ont été endommagées, et les forces de l'ordre ont dû faire usage de gaz lacrymogène après avoir été la cible de jets de projectiles.

Aucune interpellation

Il n'y a eu aucune interpellation, a ajouté une source policière à l'Agence France Presse, précisant que deux manifestants avaient été légèrement blessés, ainsi que six CRS. Du mobilier urbain a également été dégradé et plusieurs poubelles incendiées.

Malgré l'appel au calme lancé par la famille, mercredi, les manifestants sont venus dire leur colère après le décès de Liu Shaoyo, un Chinois atteint à son domicile par le tir d'un policier. Selon la police, l'agent a riposté après que cet homme a agressé avec des ciseaux un autre fonctionnaire de police.

Une version contestée par la famille, qui affirme que le quinquagénaire "n'a blessé personne" et que Liu Shaoyo, qui se trouvait avec ses enfants, était "en train de tailler des poissons avec des ciseaux". Il s'agit de la troisième soirée consécutive de manifestation. Lundi et mardi, des manifestants s'étaient retrouvés devant le commissariat du 19e arrondissement de Paris.