Morbihan : la tentative d'enlèvement d'une collégienne était un mensonge

La gendarmerie avait ouvert une enquête et diffusé le portrait-robot de l\'agresseur présumé sur internet. 
La gendarmerie avait ouvert une enquête et diffusé le portrait-robot de l'agresseur présumé sur internet.  (GOOGLE MAPS)

La jeune fille de 14 ans avait raconté qu'un homme avait tenté de l'enlever mais qu'elle avait réussi à le faire fuir en le frappant. Un appel à témoins avait été lancé par le maire de la commune. Tout était faux.

Alors qu'une collégienne de 14 ans avait assuré avoir été agressée à Plouay dans le Morbihan lors d’une course d’orientation le 4 février dernier, le parquet de Lorient explique dans un communiqué diffusé mardi qu'elle a tout inventé, rapporte France Bleu Breizh Izel mecredi 27 février.

Une de ses camarades avait confirmé les faits

La jeune fille de 14 ans avait raconté qu'un homme d'une cinquantaine d'années l'avait abordée, qu'il avait tenté de l'enlever, mais qu'elle avait réussi à le faire fuir en lui donnant un coup de genou dans l'entrejambe, grâce à sa pratique du kick-boxing, et l'une de ses camarades avait affirmé avoir été témoin des faits.

La gendarmerie avait ouvert une enquête et diffusé le portrait-robot de l'agresseur présumé sur internet. Une hotline avait été mise en place, de nombreux témoignages avaient été recueillis et le maire de la ville, Gneww Le Nay, avait même lancé un appel à témoins sur Facebook.

Poursuivies pour dénonciation d'infraction imaginaire

Mais le parquet de Lorient explique mardi que "les investigations menées par la Brigade des recherches de la compagnie de gendarmerie de Lorient (...) ont permis d’établir que la plainte de la jeune fille était mensongère et qu’aucun fait de cette nature n’avait été commis à son égard". D'ailleurs son amie et elle "ont toutes les deux reconnu avoir menti en connaissance de cause". Les deux adolescentes sont convoquées devant le juge des enfants en vue d'une mise en examen pour "dénonciation d'infraction imaginaire".

Vous êtes à nouveau en ligne