Montpellier : six gendarmes du Tour de France agressés alors qu'ils n'étaient pas en service

Six gendarmes affectés à la sécurisation du Tour de France ont été pris à partie par une dizaine de personnes à Montpellier (Hérault).
Six gendarmes affectés à la sécurisation du Tour de France ont été pris à partie par une dizaine de personnes à Montpellier (Hérault). (GOOGLE MAPS)

Les militaires ont voulu maîtriser des jeunes qui cassaient des rétroviseurs. Les deux groupes se sont ensuite affrontés.

Six gendarmes affectés à la sécurisation du Tour de France ont été pris à partie par une dizaine de personnes à Montpellier (Hérault) mardi soir, a appris franceinfo mercredi 24 juillet, confirmant une information du Parisien.

Ces militaires du peloton motorisé de la Garde républicaine passaient une soirée entre collègues, en civil, après l'arrivée de l'étape du Tour à Nîmes, lorsqu'ils ont aperçu des jeunes en train de casser des rétroviseurs de voiture, vers 23 heures. Ils ont alors décidé d'intervenir, sans décliner leur qualité de gendarmes, selon les premiers éléments de l'enquête. Ils ont tenté de maîtriser les jeunes tout en appelant la police.

C'est alors que les jeunes ont appelé des "renforts" et une dizaine d'agresseurs sont arrivés pour s'en prendre aux gendarmes. L'un des militaires a été légèrement blessé et a été transporté à l'hôpital. À l'arrivée des policiers, les agresseurs avaient pris la fuite.

Vous êtes à nouveau en ligne