Miramas : 150 détonateurs et des explosifs volés sur un site militaire

(Des soldats du 2ème RMAT en mission à Kaboul (Afghanistan) © MAXPPP)

Plus de 150 détonateurs et des pains de plastic ont été dérobés ce week-end dans le site militaire du quatrième Régiment du matériel, à Miramas (Bouches-du-Rhône). Un ou plusieurs individus sont parvenus à entrer sur cette base sous-haute surveillance.

Très peu d'informations filtrent pour l’instant sur ce vol qui s'est déroulé le week-end dernier, à l’intérieur d’une enceinte militaire a priori extrêmement sécurisée à Miramas dans les Bouches-du-Rhône. Cette annexe du 4ème Régiment du matériel (RMAT), dont le quartier général se situe à Nîmes, est spécialisée dans les munitions.

Le vol d'un impressionnant arsenal

Ce sont d’ailleurs des munitions qui ont été dérobées, notamment plus de 150 détonateurs, des pains de plastic et des grenades. Les individus se sont introduits sur le site en découpant le grillage qui entoure le site et sont entrés dans huit ou neuf magasins contenant des munitions.

Mais pour l'heure, l'armée de terre et le ministère de la Défense n'ont fait aucun commentaire. Il n'y a pas eu de confirmation non plus du côté des gendarmes d’Istres qui seraient en charge de l’affaire. Le seul élément qui confirmerait ce vol ou la tentative, c’est l’ouverture d’une enquête par le parquet d’Aix-en-Provence.

Les deux compagnies stationnées à Miramas disposent d’armements sophistiqués. Ces militaires peuvent être projetés sur les théâtres d’opérations extérieures dans le cadre d'un soutien logistique et du convoyage d’armes et de munitions.

Pour le maire de Miramas, Frédéric Vigouroux c'est un événement "très inquiétant" . "C'est un lieu très vérouillé, très sérieux", précise l'élu. 

"Les services l'Etat sont sur les charbons ardents" Frédéric Vigouroux, le maire de Miramas
--'--
--'--
(Un important stock d'explosifs et de détonateurs volés sur un site de l'Armée © idé)
Vous êtes à nouveau en ligne