VIDEO. Peine maximale pour le meurtrier d'Océane, 8 ans

FRANCE 3

Nicolas Blondiau, qui a violé et tué la fillette en novembre 2011, a vu sa peine confirmée par la Cour d'appel vendredi soir. La justice ne lui a reconnu aucune circonstance atténuante. Il est le troisième homme condamné à la perpétuité incompressible en France.

Le verdict est tombé hier soir, vendredi 30 janvier, à Avignon. La Cour d'appel du Vaucluse a confirmé la condamnation à la réclusion criminelle à perpétuité, assortie de 30 ans de prison incompressibles, de Nicolas Blondiau. C'est la peine maximale prévue par le Code pénal. L'homme avait déjà été condamné en première instance. Le 5 novembre 2011, dans un village du Gard, le corps de la petite Océane, 8 ans, était retrouvé dénudé près de chez elle. Nicolas Blondiau, 28 ans, s'était rendu de lui-même à la police.

L'avocat tacle les jurés

Ses regrets exprimés face à la Cour n'ont rien changé. La justice ne lui a reconnu aucune circonstance atténuante. Le père de la victime, Jimmy Laforge, s'est exprimé : "Si ça devait se reproduire dans notre société, j'espère que cette peine sera appliquée à chaque fois, parce qu'on ne doit pas laisser sortir ces gens-là". La mère, Erika Luna, renchérit : "Quand on a fait ça une fois, pour moi, on a franchi le pas qui nous sépare de l'humanité".

L'avocat de Nicolas Blondiau, Me Jean-Pierre Cabanes, a tenu des propos très durs à l'encontre des jurés face à la caméra de France 3 : "Ça marche à l'émotion, ça marche à l'idée simple, ça marche à 'le juge est un vengeur'. (...) Voilà, c'est comme ça. La justice, c'est devenu comme ça". Le condamné à cinq jours pour se pourvoir en cassation.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne