VIDEO. Tuerie en Haute-Savoie : "aucune faute" des gendarmes, selon Valls

Francetv info

Pendant huit heures, les gendarmes n'ont pas remarqué une fillette de 4 ans, vivante au milieu des cadavres. Le ministre de l'Intérieur dénonce une "polémique inutile et injustifiée".

TUERIE DE CHEVALINE - Le ministre de l'Intérieur défend les gendarmes qui enquêtent sur la tuerie en Haute-Savoie. Manuel Valls a jugé, vendredi 7 septembre sur RTL, qu'ils n'avaient commis "aucune faute" en ne remarquant pas pendant huit heures une fillette de 4 ans vivante, au milieu des morts. "Je ne participerai pas à ce type de polémique inutile et injustifiée", a-t-il déclaré, rappelant "que cette fillette a été retrouvée vivante".

Le délai de huit heures entre la découverte des quatre morts et d'une petite fille grièvement blessée et celle de la fillette de 4 ans, physiquement indemne et prostrée dans la voiture, a suscité jeudi un début de polémique. Les enquêteurs l'ont expliqué par la nécessité de "geler" la scène de crime.

Vous êtes à nouveau en ligne