Tuerie de Chevaline. La famille Al-Hilli ne se sentait pas menacée

Le procureur Eric Maillaud décrit une famille \"souriante\" et \"détendue\" sur les clichés pris avant le drame.
Le procureur Eric Maillaud décrit une famille "souriante" et "détendue" sur les clichés pris avant le drame. (JEAN-PIERRE CLATOT / AFP)

Des photos de famille ont été prises avant le drame. Elles montrent une famille "souriante" et "détendue".

TUERIE DE CHEVALINE - Une famille "souriante" et "détendue". C'est ainsi qu'apparaît la famille Al-Hilli sur des clichés pris juste avant le drame de Chevaline (Haute-Savoie), a révélé dimanche 14 octobre le procureur d'Annecy à l'AFP. Trois membres de la famille Al-Hilli ont été tué, ainsi qu'un cycliste qui passait par là. Les deux fillettes du couple ont survécu.

C'est "une vraie photo de famille. Les deux femmes étaient souriantes, ne semblaient pas inquiètes. Cela laisse à penser que tout le monde était détendu à ce moment-là", a décrit Eric Maillaud. Ces photos ont notamment été prises devant des chalets du hameau d'Arnand, à quelques kilomètres du lieu de la tuerie. Les dernières photos ont été prises à 15h15 le 5 septembre 2012, soit un peu plus d'une demi-heure avant l'alerte donnée aux secours à 15h48 par un cycliste amateur qui a découvert les quatre corps. Elles ont été montrées ces derniers jours aux habitants du hameau "pour savoir s'ils se souvenaient de quelque chose", a indiqué le procureur. 

L'enquête se poursuit en Suisse

Le procureur genevois Dario Zanni, qui enquête sur l'affaire à la suite d'une commission rogatoire internationale, a rencontré vendredi 12 octobre à Annecy les deux juges d'instruction en charge de l'enquête. Les enquêteurs s'intéressent en effet à un compte en Suisse au nom du père de Saad Al-Hilli, créditeur d'environ un million d'euros, selon une autre source.

Saad Al-Hilli veillait à ce que son frère Zaïd, avec qui il était en conflit, ne retire pas d'argent de ce compte, d'après la même source."Il s'agit de savoir s'il y a eu des mouvements importants sur le compte les jours qui précédaient le drame ou si Saad Al-Hilli a fait un saut à Genève. Pour l'instant, on n'en sait rien", a indiqué Eric Maillaud.

Vous êtes à nouveau en ligne