Pyrénées-Orientales : l'appel à témoin de la mère de Priscillia, un mois après le meurtre de sa fille

France 2

 Il y a un mois, le corps de Priscillia était découvert dans le cimetière d'Estagel (Pyrénées-Orientales). Depuis, aucun suspect n'a été interpellé.

Placardés dans tout le village d'Estagel (Pyrénées-Orientales), des appels à témoin pour tenter de retrouver l'assassin de Priscillia, 18 ans. Près d'un mois après sa mort, sa mère veut connaître la vérité. "Il faut nous aider, c'est important. On a  besoin de savoir pour Priscillia et pour d'autres enfants à qui cela pourrait arriver", implore Sophie Gonzales. 

Pas de suspects, mais un ADN isolé

Le 6 juillet dernier à Estagel, Priscillia se rend avec sa famille au bal des pompiers. Elle disparaît dans la nuit et est retrouvée le lendemain au cimetière de la ville. Elle a été poignardée à plusieurs reprises et son corps à moitié dénudé porte des traces d’agression sexuelle. Un ADN masculin a été isolé mais aucun suspect n'a été identifié. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne