Mexique : tir à bout portant sur un journaliste

Un journaliste a été victime d'un tir à bout portant au Mexique. Il s'agit de la quatrième attaque par arme à feu contre un professionnel de la presse depuis le début du mois de mars.

Au Mexique, un rédacteur en chef a été visé à bout portant alors qu'il rentrait chez lui, dans l'État de Veracruz. Armando Arrieta est dans un état très grave. C'est la quatrième attaque par arme à feu contre un journaliste depuis le début du mois de mars. À Mexico, il y a quelques jours, des journalistes se sont réunis pour rendre hommage aux victimes et défendre la liberté d'expression.

Un pays rongé par la violence

"Si l'on regarde la situation, les journalistes subissent la violence, la menace, la persécution. Et c'est comme ça depuis des années. Le Mexique est le pays le plus risqué d'Amérique latine", témoigne la journaliste Judith Calderon. Plus de 100 journalistes ont été tués dans le pays depuis 2000. Selon Reporters sans frontières, le Mexique est le troisième pays le plus dangereux au monde pour les journalistes après la Syrie et l'Afghanistan. Pas d'enquêtes, pas de sanctions, l'impunité est quasi-totale dans ce pays rongé par la violence et la corruption.

Vous êtes à nouveau en ligne