DIRECT. Procès de Francis Heaulme : l'avocat général requiert la réclusion criminelle à perpétuité

Jean-Marie Beney, procureur général de Metz, le 25 avril 2017, lors de l\'ouverture du procès du double meurtre de Montigny-lès-Metz.
Jean-Marie Beney, procureur général de Metz, le 25 avril 2017, lors de l'ouverture du procès du double meurtre de Montigny-lès-Metz. (MAXPPP)

Le procès du tueur en série pour le meurtre de deux enfants en 1986 est entré dans sa dernière semaine. Le verdict est attendu mercredi soir ou jeudi. 

C'est la peine maximale prévue par la loi. L'avocat général a requis la réclusion criminelle à perpétuité, mercredi 17 mai, à l'encontre de Francis HeaulmeLe tueur en série comparaît devant la cour d'assises de Moselle, à Metz, depuis le 25 avril. Il est jugé pour le double meurtre de Montigny-lès-Metz, commis le 28 septembre 1986.

"Les éléments contre lui sont (...) accablants." Après 1h30 d'un réquisitoire mené à deux voix, l'avocat général Jean-Marie Beney et le substitut du procureur Brigitte Harmand-Colette ont demandé aux jurés de ne pas s'attacher au manque d'aveux de l'accusé, qui aura répété en boucle : "Montigny, c'est pas moi". Pour l'avocat général Jean-Marie Beney, "les éléments contre lui sont nombreux. J'allais dire accablants." 

"Montigny, c'est pas moi !" Tout au long du procès, Francis Heaulme a répété qu'il n'était pas l'auteur des faits. L'accusé, déjà condamné pour neuf meurtres commis entre 1984 et 1992, n'a pas apporté la moindre explication. Pourtant, sa présence sur les lieux le jour du crime est avérée. Ses trois avocats vont plaider pour lui.

Verdict mercredi soir ou jeudi. Le réquisitoire sera suivi des plaidoiries de la défense, mercredi après-midi. L'accusé prendra ensuite une dernière fois la parole. Le verdict est attendu mercredi soir ou jeudi. 

23h42 : Notre journaliste Violaine Jaussent continue de recueillir des réactions après la condamnation de Francis Heaulme à la réclusion criminelle à la perpétuité.

23h17 : Dans une lettre adressée à son avocate, Francis Heaulme annonce son intention de faire appel de sa condamnation à la perpétuité.

23h12 : Après l'annonce de la condamnation de Francis Heaulme, le père de l'une des deux jeunes victimes tuées il y a 30 ans reconnaît n'être pas persuadé de la culpabilité du "routard du crime" (déjà condamné à la perpétuité dans deux autres dossiers de meurtres).

23h04 : Enfin...Un peu de répit pour les parents de ces petits dont la vie a été detruiteQuel horrible meurtrier

23h04 : La chose est jugée, dont acte. Gageons que le condamné soit cette fois le coupable... Une pensée pour les parents, quel calvaire !

23h03 : Le jury a donc suivi les réquisitions de l'avocat général, qui avait réclamé une condamnation à la perpétuité à l'encontre de Francis Heaulme. Le feuilleton de Montigny-lès-Metz touche peut-être à sa fin, après avoir été notamment marqué par la condamnation, en 1989, de Patrick Dils, qui avait finalement été acquitté quinze ans plus tard.



(ELISABETH DE POURQUERY / FRANCEINFO)

22h58 : Francis Heaulme est condamné à la réclusion criminelle à perpétuité pour le meurtre de deux enfants en 1986 à Montigny-lès-Metz (Moselle).

22h49 : Petit à petit, la salle d'audience se remplit. Le verdict est attendu dans les prochaines minutes, voire secondes.

22h47 : @Anonyme : Ma collègue Violaine Jaussent, présente à l'audience, me charge de vous répondre ceci : "Le jury peut tout à fait rendre son verdict à cette heure-là. Il aurait pu également le rendre à 2 heures du matin. En revanche, il ne pouvait pas le reporter à demain matin car, une fois que le délibéré est lancé, il ne peut pas être interrompu."

22h47 : Bonsoir France info! Le jury peut-il encore donner son verdict à cette heure-ci ? Ne pouvait-il pas le prononcer ou plus tôt ou le reporter à demain matin ? Aurait été il possible de rendre un verdict à 2h du matin s'il le fallait ?

22h42 : De son côté, au terme de près de quatre semaines de procès, la défense de Francis Heaulme a insisté sur l'absence de preuves. "Quand vous construisez un dossier sur aucune preuve matérielle, ça veut dire que ce n'est pas solide, que ça va s'effondrer, que c'est du sable", a lancé l'avocat Stéphane Giuranna.

22h37 : Pour rappel, l'avocat général a requis la réclusion criminelle à perpétuité contre Francis Heaulme, le "routard du crime", pour les meurtres de Cyril Beining et Alexandre Beckrich, 8 ans, retrouvés morts, le crâne enfoncé à coups de pierre, le 28 septembre 1986.

22h31 : Le jury a fini de délibérer au procès de Francis Heaulme, à Metz (Moselle), après plus de six heures de discussions, selon une de nos journalistes sur place.

20h18 : Avant que le jury entre en délibéré, les avocats de Francis Heaulme, jugé depuis le 25 avril pour le double meurtre de Montigny-lès-Metz, ont demandé l'acquittement de leur client. J'ai assisté à ces plaidoiries et je vous les raconte.

16h31 : Au procès de Francis Heaulme, les jurés se sont retirés pour délibérer. Le dernier des quatre avocats à plaider pour la défense, Stéphane Giuranna, les a interpellés frontalement. L'accusé, lui, a réaffirmé son innocence. Le verdict pourrait tomber dans la soirée.

14h54 : Le procès de Francis Heaulme a repris à Metz, et le troisième des quatre avocats de la défense, Alexandre Bouthier, plaide en ce moment. Notre journaliste Violaine Jaussent est sur place.

12h54 : Bizarrerie au procès de Francis Heaulme : son deuxième avocat, Sébastien Lanoue, plaide alors qu'il n'a assisté qu'au premier jour des longs débats. Les deux avocats ont plaidé l'acquittement. L'audience reprendra à 14 heures.

Vous êtes à nouveau en ligne