DIRECT. Au procès de Francis Heaulme, l'ombre de Patrick Dils plane toujours

Les juges au procès de Francis Heaulme, devant la cour d\'assises de Moselle, le 25 avril 2017. 
Les juges au procès de Francis Heaulme, devant la cour d'assises de Moselle, le 25 avril 2017.  (JEAN CHRISTOPHE VERHAEGEN / AFP)

Le procès entre dans son huitième jour de débats. 

Le procès n'a pas encore permis de faire la lumière sur les circonstances de la mort, le 28 septembre 1986, d'Alexandre Beckrich et Cyril Beining, à Montigny-lès-Metz (Moselle). Francis Heaulme est-il ou non coupable de ce double meurtre ? C'est ce que tente de savoir la cour d'assises de la Moselle, qui entre, vendredi 5 mai, dans son huitième jour de débats. Une nouvelle audience à suivre en direct sur franceinfo.fr, notamment grâce à notre envoyée spéciale Catherine Fournier

Patrick Dils toujours au cœur des débats. Condamné deux fois pour le meurtre d'Alexandre et Cyril, Patrick Dils a été innocenté en 2002. Pourtant, les aveux qu'il a faits dès 1987, avant de se rétracter, reviennent systématiquement dans le procès, parasitant les échanges. 

Le procès de l'enquête. L'enquête mal ficelée qui a envoyé Patrick Dils en prison a été décortiquée jeudi. Des policiers de l'époque, dont l'inspecteur Varlet, sont venus témoigner. Trente ans après, l'inspecteur est toujours persuadé que les aveux de Dils sont la seule résolution possible à cette affaire.

Francis Heaulme se fait oublier. Assis dans son box, arborant la même chemise bleu-gris à rayures depuis le début de la semaine, le "routard du crime", condamné pour neuf meurtres mais qui nie avoir tué Alexandre Beckrich et Cyril Beining, est resté muet et attentif tandis que s'écharpaient président de la cour, défense et témoins.

Vous êtes à nouveau en ligne