Meurtre de Mireille Knoll : hués et chahutés, Marine Le Pen et Jean-Luc Mélenchon ont été exfiltrés de la marche blanche à Paris

Jean-Luc Mélenchon à la marche blanche en mémoire de Mireille Knoll, le 28 mars, à Paris. 
Jean-Luc Mélenchon à la marche blanche en mémoire de Mireille Knoll, le 28 mars, à Paris.  (MAXPPP)

Le rassemblement reliait la place de la Nation au domicile de la victime. Chahutés, Jean-Luc Mélenchon et Marine Le Pen ont dû quitter le cortège. 

Des milliers de personnes ont participé à une marche blanche à Paris, mercredi 28 mars, en mémoire de Mireille Knoll, une octogénaire de confession juive dont le meurtre a provoqué une vive émotion et ravivé les inquiétudes sur l'antisémitisme en France. L'arrivée de Jean-Luc Mélenchon et de Marine Le Pen, dont la présence n'était pas souhaitée par le Crif, ne s'est pas faite sans mal. Chahutés et hués par certains participants, ils ont été contraints de quitter le cortège. La marche reliait la place de la Nation au domicile de la victime, dans le 11e arrondissement. 

Deux hommes mis en examen. Ils ont été écroués mardi pour "homicide volontaire" à caractère antisémite après la découverte du corps de Mireille Knoll, portant onze coups de couteau et en partie carbonisé dans son modeste appartement. Les policiers privilégient la piste d'un vol ayant ciblé l'octogénaire, avant de virer au meurtre pour des raisons qui restent à éclaircir. La justice a retenu le caractère antisémite notamment parce que les deux mis en examen connaissaient la religion de la victime.

Les Insoumis et le FN pas les bienvenus. Jean-Luc Mélenchon et Marine Le Pen avaient annoncé leur présence à la marche blanche parisienne, mais le Crif leur a opposé une fin de non-recevoir : "La surreprésentation des antisémites tant à l'extrême gauche qu'à l'extrême droite rend ces deux partis infréquentables." Un des fils de la victime, Daniel Knoll, a, lui, appelé "tout le monde, je dis bien tout le monde, sans exception" à participer : "Le Crif fait de la politique et moi, j'ouvre mon cœur à tout le monde."

Des rassemblements dans d'autres villes. D'autres événements sont organisés mercredi à Marseille, Lyon, Tours, Dijon, Strasbourg, Metz et Nantes, selon les informations des stations de France Bleu. A Orléans et Lille, des rassemblements sont prévus jeudi.

Emmanuel Macron s'est rendu à ses obsèques. Le président de la République s'est déplacé "à titre personnel, en soutien à la famille" de Mireille Knoll, selon l'Elysée. L'octogénaire a été "assassinée parce qu'elle était juive", victime du même "obscurantisme barbare" que le colonel Arnaud Beltrame, tué par le jihadiste de l'Aude, a déclaré plus tôt le chef de l'Etat lors de l'hommage rendu au gendarme aux Invalides.

Vous êtes à nouveau en ligne