Mort de Clément Méric : le parquet de Paris demande un procès aux assises pour quatre skinheads

Une manifestation antifasciste en mémoire de Clément Méric, à Paris, le 6 juin 2015.
Une manifestation antifasciste en mémoire de Clément Méric, à Paris, le 6 juin 2015. (YANN KORBI / CITIZENSIDE / AFP)

Deux des mis en examen, Esteban Morillo et Samuel Dufour, sont plus directement visés, car le parquet demande leur renvoi pour avoir frappé l'étudiant et pour avoir causé sa mort sans intention de la donner.

Le parquet de Paris demande le renvoi devant la cour d'assises pour quatre skinheads impliqués dans la rixe qui avait coûté la vie au militant antifasciste Clément Méric, en juin 2013 dans la capitale, annonce une source judiciaire à l'AFP, jeudi 7 juillet.

Deux des mis en examen, Esteban Morillo et Samuel Dufour, sont plus directement visés, car le parquet demande leur renvoi pour "violences volontaires ayant entraîné la mort sans intention de la donner" et "port d'arme", en l'occurrence un poing américain. Pour les deux autres, le parquet demande le renvoi pour "violences volontaires en réunion et avec arme". Il appartient maintenant aux juges d'instruction de décider d'ordonner un procès.

La mort de Clément Méric, 18 ans, est devenu un symbole pour les "antifas". Elle avait causé une vive émotion et conduit le gouvernement à dissoudre le groupuscule Troisième Voie, dont étaient issus les skinheads, et son service d'ordre, les Jeunesses nationalistes révolutionnaires (JNR), que dirigeait Serge Ayoub, un vétéran de la mouvance.

Vous êtes à nouveau en ligne