Malte : une journaliste assassinée

FRANCE 2

La journaliste maltaise Daphne Caruana Galizia a été assassinée le 16 octobre, près de son domicile. Sa voiture a explosé quand elle a pris le volant.

A-t-elle été tuée pour avoir dénoncé la corruption au sommet de l'État ? Daphne Caruana Galizia avait dévoilé l'existence de comptes secrets d'un ministre et d'un directeur de cabinet au Panama. Elle était devenue la bête noire de certains membres du gouvernement maltais. Lundi 16 octobre, dans l'après-midi, une bombe placée sous sa voiture ne lui laisse aucune chance. Depuis deux semaines, la journaliste recevait des menaces de mort.

"Un état mafieux"

Pour la presse maltaise ce matin, cet assassinat est sans nul doute politique. Sur son blog, 400 000 lecteurs suivaient ses investigations. Elles vont jusqu'à faire vaciller l'État. En juin dernier, suite à ces révélations, le gouvernement est contraint d'organiser des élections anticipées. Le Premier ministre, dont l'entourage est visé par les articles, est réélu. Ses ennemis étaient nombreux. Qui en voulait à Daphne Caruana Galizia au point de la tuer ? Sur Facebook, son fils dénonce "un état mafieux dans lequel (...) vous serez pulvérisé en morceaux si vous exercez vos libertés fondamentales".

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne