Bourges : une banale opération de la prostate se termine tragiquement

France 3

Une plainte pour "homicide involontaire" a été déposée contre un chirurgien de l'hôpital de Bourges. Un de ses patients est décédé lors d'une opération de la prostate. Le comportement du médecin suscite beaucoup de questions.

Le 14 janvier, juste avant l'intervention à l'hôpital de Bourges (Cher), Henry Latour, 60 ans, était confiant. Pourtant, il décède lors d'une banale opération de la prostate. "Il était en excellente santé", explique sa fille Émilie Latour.

Une enquête ouverte

Lors de l'opération, le patient perd six litres de sang. Le chirurgien affirme qu'il  est mort d'un arrêt cardiaque, mais deux mois après le décès, la famille apprend que ce médecin est interdit de bloc. L'anesthésiste révèle dans un rapport ce qui s'est passé. "Je le découvre hors de lui, agressif vis-à-vis du personnel et du patient", explique-t-il. "Nous sommes tous parvenus à la conclusion que cette intervention était une véritable boucherie", conclut l'équipe médicale. Des accusations réfutées par l'avocate du chirurgien. La famille a porté plainte pour "homicide involontaire" et une enquête préliminaire a été ouverte.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne