Bourges : "Cette intervention était une véritable boucherie"

France 2

Que s'est-il passé à l'hôpital de Bourges ? France 2 revient sur les faits.

Un chirurgien de l'hôpital de Bourges (Cher) est accusé d'homicide involontaire après le décès de son patient, Henri Latour, retraité de 60 ans, suite à une opération de la prostate. Selon le chirurgien, le patient serait mort d'un arrêt cardiaque, mais l'anesthésiste a une autre version. Dans un rapport destiné à sa hiérarchie, il écrit : "cette intervention était une véritable boucherie, indigne de n'importe quel bloc opératoire". Il dénonce le comportement du chirurgien. Ce dernier aurait perforé la vessie. Le patient a perdu six litres de sang.

"Le risque zéro n'existe pas"

Pour l'avocate du médecin, son client a agi selon les règles. "Le risque zéro en matière médicale et chirurgicale n'existe pas", explique-t-elle. La direction de l'hôpital a depuis interdit cet urologue d'opérer. Les proches de la victime ont d'ores et déjà déposé plainte pour homicide involontaire contre le chirurgien et l'hôpital.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne