VIDEO. Valls répond aux menaces d'une branche du FLNC

France 2

Le groupe indépendantiste corse a annoncé dans un communiqué son intention de reprendre les armes. 

"Nous ne nous laisserons jamais impressionner par les menaces." Manuel Valls a réagi, mardi 4 juin à Ajaccio (Corse-du-Sud), à la déclaration d'une branche du FLNC qui se dit prête à reprendre les armes en Corse. Ce groupe n'a jusqu'ici jamais revendiqué d'acte de violence, et il est une branche dissidente du FLNC-UC (Union des combattants) créée en juillet 2012. Dans un communiqué, le groupe a annoncé que "comme aux premiers jours de la lutte de libération nationale, nous reprendrons les armes pour que la France reconnaisse nos droits nationaux".

Le ministre de l'Intérieur entamait une visite destinée à répondre à la vague d'homicides depuis le début de l'année, onze sur l'île. "Il faut parler de mafia" en Corse "car il y a une emprise sur l'activité économique. Ne pas en parler, c'est ajouter au malheur de l'île. Il faut nommer les choses. La tolérance zéro est au cœur de la démarche que nous menons. Personne ne doit se sentir à l'abri", a affirmé le ministre devant les élus corses.

Vous êtes à nouveau en ligne