Mali : un des responsables d'Aqmi tué par l'armée française

(L'Armée française est présente au Mali depuis janvier 2013 © MaxPPP)

Le Malien Ali Ag Wadossene, un des responsables d'Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi), a été tué dimanche par l'armée française, lors d'une opération des forces spéciales au Mali.

Deux militaires français ont été blessés dimanche, lors de l'opération menée par les forces spéciales au Mali, et et au cours de laquelle un des responsables d'Al-Qaïda au Maghreb islamique, le malien Ali Ag Wadossene, a été tué. C'est l'état-major des armées françaises qui l'a annoncé ce mardi.

Deux terroristes ont également été capturés au cours de cette opération qui s'est déroulée dans la région nord de Kidal, une ville à l'est du Mali. Ali Ag Wadossene était "un des responsables opérationnels d'Aqmi dans la zone" a précisé l'état-major des armées.

(Carte du Mali (infographie IDE))

Libéré en échange de Serge Lazarevic

Ali Ag Wadossene avait été libéré en décembre 2014, en compagnie de trois autres présumés terroristes, en échange de l'otage français Serge Lazarevic. Il était justement incarcéré au Mali pour l'enlèvement de Serge Lazarevic et de Philippe Verdon, le 24 novembre 2011, à Hombori. Ali Ag Wadossene avait réussi à s'échapper de sa prison en juin 2014 avant d'être arrêté un mois plus tard et de retourner en prison. Il n'a jamais été jugé pour ces faits puisqu'il il a été libéré avant en échange donc de la libération de Serge Lazarevic. Philippe Verdon a été assassiné en 2013.

Vous êtes à nouveau en ligne