Lozère. Six morts dans le crash d'un avion militaire algérien

Un avion de transport de fret militaire algérien s\'est écrasé à proximité du village de Trélans (Lozère), le 9 novembre 2012.
Un avion de transport de fret militaire algérien s'est écrasé à proximité du village de Trélans (Lozère), le 9 novembre 2012. (MAXPPP)

L'appareil s'est écrasé dans une zone inhabitée. Quatre corps ont été retrouvés, les secours recherchent les deux autres.

FAITS DIVERS - Le crash d'un avion de transport de fret militaire algérien à proximité du village de Trélans (Lozère) a fait six morts vendredi 9 novembre, selon France 3 Languedoc-Roussillon qui cite la préfecture du département. Cinq militaires et un représentant de la Banque d'Algérie étaient à bord de l'appareil, qui avait décollé de l'aéroport du Bourget et regagnait l'Algérie.

Quatre corps ont été retrouvés vendredi dans la soirée par les secours, dans la carcasse de l'avion. Un corps a été découvert dans le poste de pilotage et trois autres dans la carlingue disloquée de ce cargo. Francetv info fait le point sur les circonstances de l'accident.

Que s'est-il passé ?

L'accident s'est produit au milieu d'un champ, dans une zone escarpée. Alors qu'il volait à 1 000 mètres d'altitude, l'avion cargo de taille moyenne s'est écrasé vers 15h45 dans une zone inhabitée, difficile d'accès, et par une météo brumeuse. Selon les premières informations données par France 3 Languedoc-Roussillon, l'avion, qui chutait, aurait explosé avant de toucher le sol. "L'avion est tombé en plein champ", a déclaré le préfet au micro de France 3. 

Toujours en flammes vers 18h30, l'avion a nécessité le déplacement d'une soixantaine de sapeurs-pompiers et des gendarmes. L'armée de l'air a envoyé un hélicoptère. Le préfet de Lozère s'est rendu sur place et une cellule de crise a été mise en place à la préfecture. La section de recherches de la gendarmerie de l'air de Paris et l'Institut de recherche criminelle de la gendarmerie nationale de Rosny-sous-Bois ont été dépêchées sur place pour déterminer les causes du crash, précise France 3.

Est-ce un avion militaire ?

L'incertitude a d'abord pesé sur l'origine de l'avion, car dans un premier temps, la préfecture n'a pas confirmé qu'il s'agissait d'un avion militaire algérien.

Mais peu après, le ministère algérien de la Défense a confirmé dans un communiqué le crash d'un avion de transport des Forces aériennes de l'Armée nationale populaire (ANP). "Lors de l'exécution d'une mission d'acheminement d'équipements au profit de la Banque d'Algérie à partir de la France, un avion de transport des Forces aériennes de l'ANP de type CASA 295 s'est écrasé vendredi (...) sur le chemin de retour en Algérie", indique le communiqué publié par l'agence APS.

Outre les personnes à bord, l'appareil transportait du papier fiduciaire servant à la fabrication de billets de banque, selon une source proche du dossier. L'avion avait décollé d'Alger vendredi à 7 heures, avec à son bord cinq militaires et un représentant de la Banque d'Algérie, précise aussi le communiqué.

Vous êtes à nouveau en ligne