Lot-et-Garonne : la mère de deux sœurs handicapées disparues depuis décembre 2016 placée en garde à vue

La police intervient à Nérac (Lot-et-Garonne), au domicile des deux enfants disparues, le 20 septembre 2017.
La police intervient à Nérac (Lot-et-Garonne), au domicile des deux enfants disparues, le 20 septembre 2017. (THIERRY BRETON / AFP)

Pendant l'interrogatoire de cette femme de 50 ans, les gendarmes et une équipe cynophile ont procédé à une enquête de voisinage et à des fouilles dans la maison familiale. Des plongeurs ont sondé un cours d'eau voisin.

Elles n'ont pas donné signe de vie depuis décembre 2016. Alors que deux fillettes âgées de 13 et 12 ans, "lourdement handicapées", sont toujours portées disparues, leur mère est en garde à vue, jeudi 21 septembre. Elle a été interpellée mercredi à Nérac (Lot-et-Garonne). Elle va être présentée à un juge d'instruction en vue de sa mise en examen à l'issue de sa garde à vue, a annoncé jeudi le parquet d'Agen. Née en 1967, elle élevait ses enfants seule, le père ayant quitté le foyer. 

Pendant son interrogatoire, les gendarmes et une équipe cynophile ont procédé à une enquête de voisinage et à des fouilles dans la maison familiale, et des plongeurs ont sondé la Gélise, une rivière située à 20 mètres de là.

Une enquête pour "délaissement de mineures"

"Inès, 13 ans et Nawal, 12 ans, n'ont jamais réintégré le foyer spécialisé où elles passaient une partie de leur temps en raison de leur handicap, précise France 3 Nouvelle-AquitaineC'est ce centre qui a donné l'alerte début 2017. Leur mère, divorcée et qui les élevait seule, avait alors expliqué qu'elles étaient au Maroc, accueillies dans la famille. Mais les enquêteurs n'ont jamais réussi à retrouver leur trace."

La disparition des deux soeurs, âgées de 13 et 12 ans (bien: 12 ans), avait été signalée fin avril 2017 au procureur de la République d'Agen par les services du département. Une enquête a été ouverte pour "délaissement de mineures". Elle est menée par la section de recherche de la gendarmerie d'Agen.