Loiret : deux aides-soignantes ligotées par des hommes armés dans une maison de retraite

L\'entrée de la maison de retraite de Chevilly (Loiret). 
L'entrée de la maison de retraite de Chevilly (Loiret).  (GOOGLE MAPS)

À la maison de retraite de Chevilly, près d'Orléans (Loiret), des hommes encagoulés et armés d'un couteau ont pénétré les locaux et ligoté deux aides-soignantes, avant de repartir sans rien voler. Une enquête a été ouverte.

Deux aides-soignantes de la maison de retraite de Chevilly (Loiret), au nord d'Orléans, ont été retrouvées ligotées tôt lundi 9 octobre au matin, rapporte France Bleu Orléans. Très choquées, elles ont été prises en charge pour un suivi psychologique à l'hôpital d'Orléans.

Selon les premiers éléments de l'enquête, des hommes encagoulés et armés d'un couteau sont entrés dans le centre, ont ligoté les deux aides-soignantes, sans dire un mot, et sont repartis quelques minutes plus tard, apparemment sans rien voler. Leurs motivations restent, pour l'heure, totalement inconnues.

Un agent de sécurité mobilisé

Autre fait troublant : l'utilisation d'un badge d'accès est normalement obligatoire pour entrer à l'intérieur du bâtiment et les grilles d'entrée sont protégées par un digicode, que seules les familles des 86 résidents ont en leur possession.

En attendant d'y voir plus clair, la société Spheria Val de France, qui gère cette maison de retraite, a décidé de poster un agent de sécurité. La brigade de recherches de la gendarmerie d'Orléans a été chargée de l'enquête.