Les réseaux sociaux ont-ils conduit au suicide d'une fille de 15 ans ?

(Soigner l'image d'une entreprise sur les réseaux sociaux, voilà la tâche du community manager © MaxPPP)

Mystère autour du suicide d'une fille de 15 ans mardi soir à Stains, en Seine-Saint-Denis. Elle s'est jetée par la fenêtre de l'appartement de sa grand-mère. Depuis, la rumeur s'emballe car des vidéos d'elle ont circulé sur internet dans des positions compromettantes.

Les vidéos et les photos montrant la jeune fille dans des positions compromettantes ont circulé, c'est une certitude, sur des blogs et sur les réseaux sociaux. Mais selon nos informations, les enquêteurs restent très prudent sur un éventuel lien avec l'acte désespéré de la jeune fille.

Les vidéos circulent le lendemain de la mort

Mardi soir, elle a sauté par la fenêtre de son appartement, situé au 4e étage d'un immeuble, à Stains, en Seine-Saint-Denis. Elle est décédée alors que pour l'instant, selon les éléments techniques recueillis, les vidéos et les photos n'auraient commencé à circuler que le lendemain de sa mort.

Avant cela, personne dans son entourage ne fait état d'un quelconque harcèlement, ni dans son quartier, ni à l'école. Ça ne veut pas dire qu'il n'y a pas de lien. Les photos ont pu circuler sans être forcément dans un premier temps postées sur internet. Mais, en l'état, impossible de parler de harcèlement sur les réseaux sociaux, d'autant que la justice s'inquiète de voir les rumeurs enfler. Depuis le suicide de la jeune fille, il y a des appels à la vengeance.

Un jeune garçon menacé de mort

Mercredi, un jeune garçon mineur est allé avec ses parents au commissariat d’Aulnay-sous-Bois, pour porter plainte. Certains l'accusent d'être l'auteur de la fuite. Il aurait été menacé et, détail assez glaçant, il a montré des blogs où sa tête est mise à prix pour 10 000 dollars. Lui affirme n'avoir rien à voir avec cette dramatique histoire.

Une enquête a été confiée à la Sûreté territoriale de Seine-Saint-Denis.

Vous êtes à nouveau en ligne