Le trafic est rétabli à l'aéroport de Lorient, après la découverte d'une fissure sur la piste

Un avion de la compagnie Hop ! Air France atterrit à l\'aéroport de Lorient (Morbihan), le 5 décembre 2014.
Un avion de la compagnie Hop ! Air France atterrit à l'aéroport de Lorient (Morbihan), le 5 décembre 2014. (MAXPPP)

Les services de l'l'Unité de Soutien de l'Infrastructure de la Défense sont intervenus au cours du week-end, afin d'identifier et de réparer les joints défectueux de la piste principale. 

Le trafic commercial de l'aéroport de Lorient a finalement été rétabli après-midi des travaux, mardi 22 août, après avoir été fortement pertubé depuis samedi. Une fissure d'une cinquantaine de centimètres de long et de cinq centimètres de profondeur e avait été découverte lors d'une inspection sur la piste principale, vendredi.

Les services de l'l'Unité de Soutien de l'Infrastructure de la Défense sont intervenus au cours du week-end, afin d'identifier et de réparer les joints défectueux de la piste principale. La réouverture de la piste principale a été décidée après "des contrôles complémentaires", annonce le commandement de la base d'aéronautique navale de Lorient / Lann Bihoué. "Des travaux complémentaires de consolidation seront effectués mercredi (...) dans un créneau horaire sans impact sur le trafic civil", précise le communiqué.

Des vols détournés vers Brest et Quimper

La fermeture de la piste principale aux avions "gros porteurs" a entraîné plusieurs complications, notamment pour les Boeing 737-800 de la compagnie irlandaise Ryanair. Les vols en provenance et à destination de Porto et de Londres avaient été détournés vers l'aéroport de Brest, où des autocars avaient été affrétés pour acheminer les passagers jusqu'à Lorient.

Plusieurs vols entre Lorient et Paris-Orly de la compagnie Hop !, filiale d'Air France, avaient par ailleurs été détournés vers l'aéroport de Quimper. Ses avions, plus petits, peuvent utiliser la piste secondaire de l'aéroport de Lorient, mais les conditions météorologiques ne le permettaient pas lundi. Les activités militaires de la base, elles, n'ont pas été affectées.

Vous êtes à nouveau en ligne