Le site qui proposait l'achat d'un vin qui n'existait pas

(Maxppp)

Le bras de fer se poursuit entre un site Internet de vente de vin, 1855.com, et plusieurs clients mécontents. De nombreuses poursuites sont déjà référencées contre ce site mais c'est une erreur qui a mis le feu aux poudres lundi : le site proposait l'achat en primeur d'un château Yquem 2012... sauf que ce millésime n'existe pas.

"C'est désespérant pour les gens qui se font piéger ". Arrière-goût amer pour Alain Ehrsame, président de "abus1855.com". L'association regroupe près de 300 particuliers qui ont commandé des bouteilles de vin, généralement des grands crus, mais n'ont jamais été livrés.

Alors cette vente d'un château Yquem 2012 l'agace : "J usqu'à maintenant, les bouteilles existaient physiquement chez le vigneron mais n'existaient pas dans le stock de 1855, mais ils n'avaient jamais fait la vente de bouteilles qui n'existent carrément pas, c'est une grande première ! "

Déjà des dizaines de condamnations pour le site

Le site Internet 1855.com a retiré la page incriminée et formulé un droit de réponse contre le journal SudOuest, dans lequel il précise qu'aucune bouteille de ce fameux château Yquem n'a été vendue. Pas d'erratum ou de mea culpa mais un mot répété à de nombreuses reprises par l'avocat du groupe Philippe Blanchetier : "C'est un site de référencement, ça ne veut pas dire que le vin soit commandable, ça veut dire qu'il référence des produits existants ou à venir ".

Une affaire annexe qui devrait rapidement se décanter au vu de toutes les procédures déjà en cours contre le site pour défaut de livraison. 1855.com a été condamné des dizaines de fois avec jusqu'à 5.000 euros d'astreinte par jour de retard.