Le Mans : cinq militants d'extrême droite interpellés après des violences dans le centre-ville

La ville du Mans dans la Sarthe. 
La ville du Mans dans la Sarthe.  (GOOGLE MAPS / FRANCETV INFO)

Cinq personnes ont été placées en garde à vue. Selon la police, le groupe était armé de battes de baseball et de barres de fer.

Une quarantaine d'individus, visages masqués, s'en est pris à des terrasses de bars et à des vitrines du centre-ville du Mans (Sarthe) dans la soirée de samedi 14 décembre, rapporte France Bleu Maine dimanche. Les faits ont eu lieu peu avant 22 heures après une manifestation organisée par l'Action française, un groupuscule d'extrême droite monarchiste. Cinq personnes ont été interpellées.

Ces individus portaient des battes de baseball, des barres de fer et des matraques, selon la police. Les forces de l'ordre, qui sont arrivées rapidement sur les lieux, ont utilisé du gaz lacrymogène pour disperser le groupe.

Les gardes à vue prolongées

Cinq individus ont été interpellés samedi soir. Leur garde à vue a été prolongée de 24 heures, dimanche soir. Ils ont entre 18 et 29 ans, et ne sont pas originaires du Mans, mais de région parisienne, de Bretagne, ou encore d'Angers. Sur eux, les policiers ont retrouvé "des casques, des masques, des gants coqués, des matraques télescopiques et des foulards royalistes". Le foulard royaliste, qui montre, d'après les enquêteurs, l'appartenance de ces individus à l'Action française, groupuscule d'extrême droite monarchiste.

Les enquêteurs vont désormais étudier les vidéos des caméras de surveillance et récupérer les plaintes des patrons d'établissements touchés par les violences de ces militants.

Vous êtes à nouveau en ligne