Le malaise à Tours après la mort de Jean Germain

FRANCE 3

L'annonce de la mort de l'ancien maire de Tours ce 7 avril a choqué la population et les élus de la ville.

La séance du conseil municipal a été logiquement ajournée, ce mardi 7 avril au matin à Tours. Les élus ont appris le suicide de Jean Germain, qui était encore à la tête de la ville il y a un an, et qui devait comparaître ce 7 avril devant la justice concernant une affaire de prise illégale d'intérêts et détournement de fonds publics.

Après une minute de silence, ses collaborateurs ont souhaité prendre la parole pour rendre hommage à celui qui aura été maire de Tours de 1995 à 2014. "La douleur qui nous frappe ne nous permet pas de continuer et de participer à ce conseil municipal", a ainsi déclaré le député socialiste Jean-Patrick Gille.

"Une partie de la ville de Tours qui disparaît"

Les habitants de la ville ont également été marqué par le décès brutal d'un homme qui a laissé une empreinte sur Tours. "Jean Germain, c'est un peu une partie de la ville de Tours qui disparaît", analyse un jeune homme. Il avait notamment inauguré la mise en place du tramway en 2013.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne