Yvelines : le fils d'un diplomate, soupçonné d'agressions sexuelles, relâché par la justice

L'adolescent de 14 ans a été placé en garde à vue, avant d'être libéré. Les relevés ADN effectués par la police ont été détruits. Ce qui pourrait s'expliquer par l'immunité diplomatique de son père.

L'immunité diplomatique de son père a-t-elle joué en sa faveur ? Un adolescent de 14 ans, soupçonné d'agression sexuelle sur une jeune fille de 16 ans, a été relâché sur décision du parquet, après une brève garde à vue à Magnanville, dans les Yvelines, rapporte Le Parisien, mercredi 4 juin. Selon le quotidien, l'immunité diplomatique de son père, qui travaille à l'ambassade du Congo en France, protège l'ensemble des membres de la famille et expliquerait cette décision. 

Soupçonné d'avoir commis cinq autres agressions

La jeune fille a été agressée, mardi dans l'après-midi, dans cette ville proche de Mantes-la-Jolie. Les relevés ADN effectués par la police sur son agresseur présumé ont été détruits, affirme encore le journal. L'adolescent est soupçonné d'avoir commis d'autres agressions de ce type sur au moins cinq autres adolescentes récemment. Il se serait également exhibé devant une personne âgée.