La police appelée à présenter ses excuses à un handicapé

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)

La direction départementale de la police de Savoie a demandé à l'un de ses fonctionnaires de présenter ce mardi ses excuses à un jeune homme handicapé de Chambéry. Le 13 décembre dernier, il avait dû attendre 45 minutes qu'une voiture de police mal garée devant un stationnement handicapé veuille bien se déplacer. Le policier l'a alors pris de haut. Mais le jeune homme a enregistré l'échange et l'a posté sur Internet.

"Incivilité d'un fonctionnaire de police envers une personne
handicapée". C'est le titre de la vidéo qui fait le buzz de ce Noël

  1. Postée par Nicolas Castellazzi, 28 ans, elle a déjà 614.000 vues
    au compteur ce jour et son succès n'est pas prêt de cesser si elle reste en
    ligne.

La vidéo raconte la mésaventure de ce jeune Savoyard,
handicapé, qui se déplace en fauteuil roulant. Le 13 décembre dernier,
il fait des courses au centre commercial Chamnord, près de Chambéry.
Lorsqu'il revient, vers 18h30, à sa voiture, garée sur un emplacement
réservé aux handicapés, il trouve devant son véhicule une voiture qui
l'empêche de sortir. Il s'agit d'une voiture de police. Qu'à cela ne
tienne, Nicolas Castellazzi décide de patienter. Il appelle le 17 pour
signaler le fait. Dix minutes s'écoulent, puis 20, puis finalement une
trentaine avant que les fonctionnaires ne reviennent vers leur véhicule.

Le jeune homme demande alors des explications. Mais l'un des policiers prend très mal les remarques. Prenant les choses de haut : "je ne suis pas là pour vous faire plaisir ",
lance le fonctionnaire. Il explique que la voiture de Nicolas
Castellazzi n'est pas sur une place réservée et invoque des chicaneries
signalétiques. Finalement, il accuse le jeune handicapé d'être "obtus ".
Pendant ce temps, le second policier déplace la voiture pour que
Nicolas Castellazzi puisse sortir la sienne. Il la garera ensuite à
nouveau exactement au même endroit.

Nouvelle vidéo après la rencontre avec le policier

Mais ce que
ne savent pas les policiers, c'est que le jeune homme a enregistré
tout l'échange. Très en colère, il décide de le poster sur Internet avec
explications circonstanciées. Face au buzz, la direction départementale
de la sécurité publique de Savoie mène son enquête et contacte Nicolas
Castellazzi. Une rencontre est alors prévue ce mardi avec le policier
mis en cause. Le jeune handicapé a promis une autre vidéo pour rendre
compte du résultat.