L'homme victime d'un malaise cardiaque lors de son interpellation à Paris est mort

L\'interpellation de Cédric a eu lieu, vendredi 3 janvier 2020, entre l\'avenue de Suffren et le Quai Branly à Paris.
L'interpellation de Cédric a eu lieu, vendredi 3 janvier 2020, entre l'avenue de Suffren et le Quai Branly à Paris. (GOOGLE MAPS / FRANCEINFO)

Cédric, 40 ans, a été interpellé vendredi par la police "après un simple contrôle routier", assure l'avocat de la famille. 

"Cédric est décédé cette nuit aux alentours de 3h30", a annoncé, dimanche 5 janvier, Arié Alimi, l'avocat de la famille, sur Twitter. "Je pense à ses enfants, à son épouse, à ses parents, à tous ses proches." Cédric, 40 ans, avait fait un malaise cardiaque vendredi à Paris, lors d'une interpellation de police à la suite d'un contrôle routier. "La scène s'est déroulée vendredi 3 janvier, entre 9h40 et 10h10, à l'angle de l'avenue de Suffren et du Quai Branly à Paris."

Un appel a témoignages lancé

Arié Alimi cherche à comprendre "pourquoi un homme de 40 ans, père de famille sans histoire, se retrouve entre la vie et la mort, à l'hôpital, après un simple contrôle routier". L'avocat a lancé un appel à témoignages "dans la mesure où ce sont peut-être des policiers qui sont à l'origine de cet accident cardiaque". Il cherche à savoir si un geste des forces de l'ordre lors de l'arrestation serait à l'origine de la mort de ce livreur, "sans antécédent judiciaire et auparavant agent de sportifs".

L'IGPN, l'Inspection générale de la police nationale, a été saisie vendredi pour tenter d'établir le déroulement des faits. Selon la police, Cédric, le conducteur du scooter, se trouvait au téléphone quand les policiers l'ont arrêté. Il aurait eu un comportement "irrespectueux et agressif", selon les forces de l'ordre qui ont décidé de l'interpeller pour outrage.

Vous êtes à nouveau en ligne