L'Élysée porte plainte après 195 appels d'un habitant d'Annecy en l'espace de 24 heures

Le palais de l\'Élysée.
Le palais de l'Élysée. (LUDOVIC MARIN / AFP)

Ce professeur de musique sera jugé en janvier 2019 pour appels malveillants.

Un habitant d'Annecy, en Haute-Savoie, de 38 ans a passé quelques heures en garde à vue lundi 22 octobre, après la plainte du palais de l'Élysée pour harcèlement téléphonique, indique mardi France Bleu Pays de Savoie. Ce père de famille et professeur de musique a appelé 195 fois le standard en l'espace de 24 heures pour dénigrer Emmanuel Macron.

Depuis deux ans, l'homme partage son indignation, parfois à coups d'injures, aux standards de plusieurs administrations, car selon lui, "exprimer son mécontentement est un droit légitime en démocratie". La première victime de ses brimades fut un directeur de la police nationale qu'il avait aperçu dans une émission à la télévision.

Il va comparaître devant la justice en janvier 2019 pour appels malveillants.

Vous êtes à nouveau en ligne