VIDEO. "Mamie Loto", en larmes, réagit à sa condamnation à 129 000 euros d'amende

BARBARA SIX et DOMINIQUE MASSE - FRANCE 2

Yvette Bert, une retraitée de 77 ans, a été condamnée par le tribunal d'Arras (Pas-de-Calais) pour avoir organisé 169 lotos en un peu plus de quatre ans.

Yvette Bert, retraitée de Saint-Omer (Pas-de-Calais) âgée de 77 ans, jugée jeudi 6 novembre pour avoir organisé 169 lotos en un peu plus de quatre ans, a été condamnée à six mois de prison avec sursis et 129 000 euros d'amende par le tribunal d'Arras (Pas-de-Calais).

Dans le détail, le tribunal correctionnel l'a condamnée à six mois de prison avec sursis et 10 000 euros d'amende, dont 5 000 avec sursis dans le volet pénal pour abus de confiance. En outre, elle a été condamnée à verser au fisc 400 euros de délits douaniers, 29 435 euros de pénalités de douane et 88 007 euros correspondant au montant des droits fraudés.

Les bénéfices reversés à des associations caritatives

Yvette Bert comparaissait pour organisation de loteries prohibées entre janvier 2009 et mai 2013, publicité pour une loterie prohibée et abus de confiance. Elle était également poursuivie pour infraction fiscale pour ne pas avoir acquitté d'impôts sur les 460 743 euros de recettes des lotos. Les bénéfices de ces lotos, organisés chaque dimanche par l'association Ensemble pour l'espoir qu'elle présidait, étaient reversés à des associations caritatives. "Je ne payerai rien, ils m'ont démolie", sanglote-t-elle. La vieille dame, fragile psychologiquement, vit dans une maison de retraite à Saint-Omer (Pas-de-Calais).

Ensemble pour l'espoir organisait un loto par semaine auquel assistaient 50 à 200 personnes dans une salle de Saint-Omer louée 2 000 euros par mois.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne