Toulouse : 20 ans de prison pour le meurtrier de Patricia Bouchon

FRANCE 3

Le doute doit en principe bénéficier à l'accusé. Alors que l'acquittement était requis par l'avocat général, les jurés ont condamné Laurent Dejean à 20 ans de prison pour la mort de Patricia Bouchon, vendredi 29 mars. 

Leur joie est à la mesure de leur surprise. La fille et le mari de Patricia Bouchon craignaient que l'homme accusé du meurtre de la joggeuse soit acquitté, faute de preuve. Mais les jurés ont condamné Laurent Dejean à 20 ans de prison. Pour Christian Bouchon, "justice est rendue, les avocats ont été super". Il assure qu'il n'y a "pas de haine là dedans". Il estime que "tout le monde en est conscient" et "convaincu". Carlyne Bouchon, elle, "remercie la cour de ne pas avoir été dupe de Laurent Dejean".

Le procureur avait réquisitionné l'acquittement

Ce dernier, malade schizophrène, aura nié jusqu'à la fin toute implication dans la mort de Patricia Bouchon. Tôt, ce matin de février 2011, la quadragénaire part faire un footing dans le village de Bouloc (Haute-Garonne), elle ne reviendra jamais. Son corps est retrouvé dans un ruisseau, un mois et demi plus tard, le crâne fracassé. C'est un témoignage clef qui permet d'établir un portrait-robot, qui mènera les enquêteurs sur la piste de Laurent Dejean. L'avocat général avait réquisitionné l'acquittement, faute de preuve. La défense a l'intention de faire appel.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne