Procès : une mère comparaît pour le meurtre de sa fille handicapée

France 2

Devant les assises d'Ille-et-Vilaine, à Rennes, cette femme risque la réclusion à perpétuité. Une équipe de France 2 revient sur les faits.

Une mère de famille comparaît depuis lundi 14 septembre devant les assises d'Ille-et-Vilaine, à Rennes, pour le meurtre de sa fille lourdement handicapée, en 2010.
A son arrivée au tribunal, libre, Laurence Nait Kaoudjt ne peut contenir sa peine. Elle prend place dans le box des accusés, le regard perdu. Elle s'effondrera de nouveau à l'énoncé des faits.

Des tentatives de suicide

En 2010, dans la maison où elle, sa fille et sa mère viennent d'emménager, à Saint-Malo, la petite Méline, 8 ans, est retrouvée étranglée sur son lit, entourée de ses peluches, une croix sur le corps. La fillette était lourdement handicapée depuis la naissance. C'est sa mère qui s'en occupait seule. Après l'avoir asphyxiée avec une écharpe, Laurence Nait Kaoudjt tente de se donner la mort à plusieurs reprises.
Les jurés devront se prononcer demain. Elle encourt la réclusion criminelle à perpétuité.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne