Redoine Faïd : une détention ultra-sécurisée ?

Redoine Faïd est retourné en prison, dans une des maisons d'arrêt les plus sécurisées de France, à Vendin-le-Vieil (Pas-de-Calais). Toutes les mesures sont prises pour éviter une nouvelle évasion.

L'arrivée était discrète, mais sous très haute sécurité. Mis en examen pour huit chefs d'accusation quelques heures plus tôt, Redoine Faïd est arrivé au centre pénitentiaire de Vendin-le-Vieil (Pas-de-Calais), jeudi 4 octobre au matin. La justice a décidé de l'incarcérer dans une prison ultra sécurisée avec de hauts murs d'enceinte et des filins anti-hélicoptère pour empêcher toute évasion. Le braqueur a d'ores et déjà été placé dans le quartier d'isolement, avec une cellule et une cour de promenade individuelle. Il fera l'objet d'une surveillance 24 heures sur 24 avec une équipe dédiée et peu de parloirs lui seront acceptés. À Vendin-le-Vieil (Pas-de-Calais), les surveillants pénitentiaires se préparent à accueillir un prisonnier qui s'est déjà évadé deux fois : "Il y a toujours un risque pour le personnel", estime Grégory Strzempek, délégué syndical UFAP-UNSA Justice.

Le pilote d'hélicoptère n'est pas rassuré.

Son avocat, lui, dénonce les conditions de sa détention : "Il est conscient de la situation qui est redevenue la sienne (...) Une fois l'apaisement venu, il est nécessaire de reposer le débat des longues peines et des mouroirs faisant fonction de prisons". Une arrestation et une incarcération qui ne soulagent pas le pilote d'hélicoptère, pris en otage en juillet dernier lors de l'évasion de la prison de Réau (Seine-et-Marne) : "Je devrais être soulagé, mais je ne le suis pas vraiment, car le commando qui m'a agressé n'était pas Redoine Faïd, mais d'autres personnes qui n'ont rien à voir", a-t-il expliqué sur RTL. Le frère de Redoine Faïd ainsi que deux neveux ont également été incarcérés. Trois autres personnes sont toujours en garde à vue. 

 

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne