Affaire Aurélie Fouquet : des accusés "arrogants et méprisants"

France 2

Neuf accusés comparaissent depuis mardi 1er mars pour le meurtre de la policière municipale Aurélie Fouquet, en 2010. Dominique Verdeilhan est en direct de la Cour d'Assises de Paris.

Dominique Verdeilhan est devant la Cour d'Assises de Paris et revient sur les premières heures du procès des accusés du meurtre d'Aurélie Fouquet. "Ce sont ces premières audiences où aucun mot n'est échangé et tout est dans le regard et il y a quelques minutes la mère d'Aurélie Fouquet est sortie bouleversée, presque tremblante de cette première rencontre", relate le journaliste.

Des ouvriers, des menuisiers, un boxeur...

La mère de la victime a été choquée par l'attitude de certains accusés "arrogants et méprisants". "Les accusés se sont présentés comme des menuisiers, des ouvriers du bâtiment, des boxeurs..., autrement dit pas question de revendiquer haut et fort l'accusation de braquage et encore moins de reconnaître le meurtre de la policière municipale", conclut-il.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne