Isère : une femme écope de cinq ans de prison avec sursis pour avoir tué son mari

FRANCE 2

Cela faisait des années qu'elle subissait la violence de son mari. France 2 fait le point sur cette affaire.

C'est une affaire qui fait écho à celle de Jacqueline Sauvage. Une femme poursuivie pour avoir tué son mari est ressortie libre de son procès. Elle a écopé de cinq ans de prison avec sursis. Le journaliste Étienne Prigent fait le point. "L'avocate générale ce matin avait requis huit années de prison et demandé expressément aux jurés d'oublier l'affaire Jacqueline Sauvage dans le cadre de leurs débats", explique le journaliste de France 2.

Enfer psychologique et physique

L'avocat de Bernadette Dimet estime pour sa part que c'est une décision juste et humaine. "Les jurés ont certes retenu la responsabilité, mais on écarté toute volonté de donner la mort et toute préméditation. Depuis hier, les débats se concentraient essentiellement autour du contexte de cette affaire. En l'occurrence 39 années de violences conjugales. Un enfer psychologique et physique selon ses proches qui aurait poussé Bernadette Dimet a tiré sur mon mari à l'aide d'un fusil de chasse. Désormais le parquet de Grenoble a dix jours pour faire appel de cette décision", conclut le journaliste. 

 

 

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne