Construction : l'illégalité des bâtiments

Cette vidéo n'est plus disponible

À Grasse (Alpes-Maritimes), Patrick Diter, riche homme d'affaires, pourrait voir son château démoli suite à ses constructions illégales selon la justice.

Perché sur les hauteurs de Grasse (Alpes-Maritimes), au milieu d'une propriété de 7 hectares, trône un palais somptueux avec colonnades, piscine et salle de réception. Des jardins avec des bassins et des statues style Renaissance. Il y a même un cloître. Son propriétaire s'appelle Patrick Diter, un marchand de biens qui a fait fortune dans l'immobilier de luxe.

La justice a ordonné la destruction

En 2000, il a acheté une vieille bâtisse et des ruines. Cela ne lui suffit pas, il décide de l’agrandir. Problème la justice a annulé son permis de construire jugé frauduleux. L'escalier magistral, les plafonds, les 20 chambres et salles de bain sont toutes illégales. La justice a ordonné la destruction de toutes les extensions construites par l'homme d'affaires. Selon la justice Patrick Diter aurait menti sur les surfaces existantes pour pouvoir construire 700 mètres supplémentaires condamnés à la destruction. Il a fait appel de la décision. Il a aussi construit une route sans aucune autorisation. Une tranchée dans un espace boisé classé. Malgré les demandes de l'État, la situation n'a pas été régularisée. Il risque la démolition d'office.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne