Bobigny : un homme condamné à trente ans de prison pour avoir tué son fils de deux ans de 32 coups de couteau

Le tribunal de Bobigny, en Seine-Saint-Denis, le 3 mars 2017.
Le tribunal de Bobigny, en Seine-Saint-Denis, le 3 mars 2017. (GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP)

En 2015, cet habitant de Gagny avait étouffé et poignardé de 32 coups de couteau son fils, après l'avoir enlevé à sa mère dont il était séparé.

La cour d'assises de Bobigny (Seine-Saint-Denis) a condamné, vendredi 19 janvier, un homme de 35 ans à trente ans de réclusion criminelle. Il était poursuivi pour avoir étouffé et poignardé de 32 coups de couteau son fils de deux ans, après l'avoir enlevé à sa mère dont il était séparé, en juin 2015. Le couple avait connu plusieurs séparations avant de se séparer définitivement en 2011. La mère avait porté plainte en 2013 contre son ex-compagnon, pour violences et menaces de mort. "Si tu me quittes, je te tue, je n'ai pas peur de la prison, je n'ai plus rien à perdre, je tuerai notre fils", lui avait-il dit à l'époque.

Durant les trois jours de son procès, l'homme a été incapable d'expliquer son acte, évoquant à plusieurs reprises un "coup de folie" et un "pétage de plomb". "Je regrette mon geste", a-t-il répété vendredi avant que le jury se retire pour délibérer. "Si Samuel n'est pas là aujourd'hui c'est entièrement de ma faute." La cour d'assises a suivi les réquisitions de l'avocate générale. "Il s'attendait à une telle peine, ce n'est pas une surprise", a réagi son avocate Emel Frigui, après le verdict. "Il l'accepte", a-t-elle ajouté, précisant qu'il n'avait pour l'heure pas l'intention de faire appel. L'avocate de son ex-compagne, partie civile au procès, n'a pas souhaité réagir.