Besançon : l'anesthésiste mis en examen en liberté sous contrôle

France 2

Frédéric Péchier a été mis en examen jeudi 16 mai pour, au total, 24 empoisonnements présumés. Le médecin reste cependant en liberté sous contrôle judiciaire.

Vendredi 17 mai au matin, le docteur Frédéric Péchier affiche un certain soulagement : il n'ira pas en prison malgré une mise en examen désormais pour 24 empoisonnements présumés. Son avocat, Me Jean-Yves Le Borgne a salué dans cette décision du tribunal de Besançon (Doubs) une "certaine sagesse". Soutenu par son épouse et ses deux enfants, le docteur Péchier sera soumis à un contrôle judiciaire renforcé. 

"Il y a injustice face à cette décision"

Comme depuis deux ans, il a interdiction d'exercer la médecine et désormais également de vivre à Besançon ou d'entrer en contact avec les témoins. La décision reste incompréhensible pour les premières victimes réunies en association. "Il y a injustice face à cette décision", a déclaré Sandra Simard, la porte-parole de l'association des victimes présumées. Pour faire front commun, elles appellent les familles des 17 autres nouveaux cas suspects à les rejoindre. Le procureur a annoncé vouloir faire appel. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne