Anesthésiste de Besançon : Frédéric Péchier maintenu en liberté sous contrôle judiciaire

France 2

La cour d'appel de Besançon (Doubs) a ordonné le maintien en liberté du docteur Péchier. Cet anesthésiste est mis en examen pour 24 cas d'empoisonnement sur des patients.

Il ne dormira pas en prison. Après quatre heures de débat et une heure de délibéré, la cour d'appel de Besançon (Doubs) a décidé de laisser en liberté le docteur Péchier mercredi 12 juin. L'anesthésiste est mis en examen dans 24 cas d'empoisonnement sur ses patients. Plusieurs parties civiles n'acceptent pas cette décision : "Normalement une personne comme ça aurait dû être incarcérée, ce n'est pas logique."

Frédéric Péchier évoque un complot

Interdit d'exercer sa profession depuis deux ans, Frédéric Péchier est soupçonné d'avoir joué au pompier pyromane entre 2008 et 2017. Une accusation que contestent ses avocats pour qui la détention provisoire ne se justifiait pas. "Il aurait été placé en détention, ça n'aurait pas été une preuve de culpabilité. (...) Il est toujours présumé innocent", rappelle l'un de ses avocats Me Lionel Béthune de Moro. L'anesthésiste nie les faits qui lui sont reprochés depuis le début de l'affaire, parle de complot, de vengeance et dénonce un acharnement judiciaire. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne