Nancy : nouveau procès d'une femme battue qui a tué son mari

France 3

L'histoire de Sylvie Leclerc ressemble à celle de Jacqueline Sauvage. Le procès de cette femme, qui a tué le mari qui lui faisait vivre un calvaire depuis 35 ans, débute aux assises de Meurthe-et-Moselle lundi 21 mars.

Comme chaque semaine, Aude vient de passer une heure avec sa mère. Accusée d'avoir tué son mari, Sylvie Leclerc est incarcérée depuis trois ans et demi à la prison de Nancy (Meurthe-et-Moselle). À la veille de l'ouverture du procès, Aude s'entretient avec les avocates de sa mère. Ces dernières avaient défendu Jacqueline Sauvage, obtenant sa grâce partielle, après un feuilleton judiciaire qui a passionné toute la France.

35 ans de calvaire

Le 15 mai 2012, dans un immeuble de la banlieue de Nancy, Sylvie Leclerc abat son mari au fusil de chasse alors qu'il dormait dans le lit conjugal. Aux enquêteurs, elle dira avoir passé 35 ans sous l'emprise de cet homme, victime de coups, de viols et de domination. Pour la partie civile, l'emprise destructrice exercée par le mari ne peut excuser le meurtre. Les avocates de Sylvie Leclerc comptent plaider la folie passagère de leur cliente. Si les jurés ne suivent pas ce raisonnement, l'accusée encourt la perpétuité.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne