La classe politique, unanime, salue la grâce totale accordée à Jacqueline Sauvage

Lors d\'un rassemblement réclamant la libération de Jacqueline Sauvage, à Paris, le 10 décembre 2016. 
Lors d'un rassemblement réclamant la libération de Jacqueline Sauvage, à Paris, le 10 décembre 2016.  (ALPHA CIT / CITIZENSIDE / AFP)

Présentée comme un symbole des femmes victimes de violences conjugales, Jacqueline Sauvage, dont le cas avait suscité une intense mobilisation, est sortie de prison mercredi après avoir été graciée par François Hollande, malgré deux décisions de justice opposées à sa libération. 

Un rare moment d'unanimité politique. La  décision de François Hollande d'accorder la grâce totale accordée à Jacqueline Sauvage est saluée, mercredi 28 décembre, par l'ensemble de la classe politique. Condamnée à dix ans de prison pour le meurtre de son mari violent, la sexagénaire a quitté discrètement en mercredi, en fin d'après-midi, le centre pénitentiaire de Réau (Seine-et-Marne), à bord d'une voiture banalisée

Si la décision du chef de l'Etat divise magistrats et avocats, elle est saluée par des personnalités politiques de tous bords, du Parti socialiste au Front national en passant par Les Républicains. En voici une sélection. 

Des élues Les Républicains

Valérie Boyer, porte-parole Les Républicains et membre du comité de soutien à Jacqueline Sauvage : "Je pense que la demi-mesure qui avait été prise l'année dernière n'avait permis de satisfaire ni les juges, ni l'appareil judiciaire, ni Mme Sauvage et sa famille, et qu'aujourd'hui François Hollande prend enfin une décision complète. Il fait en sorte que son droit de grâce, qui est prévu par la Constitution, puisse s'exercer pour Mme Sauvage, qui est devenue un symbole, un symbole des femmes battues, un symbole des victimes."

Valérie Pécresse, présidente (LR) de la région Ile-de-France : 

Au Front national

Florian Philippot, vice-président du Front national : 

Gilbert Collard, député apparenté FN : 

Marine Le Pen, présidente du FN :

En passant par les candidats à la primaire du Parti socialiste et de ses alliés

Arnaud Montebourg, candidat à la primaire organisée par le PS : 

Manuel Valls, candidat à la primaire organisée par le PS : 

Sylvia Pinel, candidate à la primaire organisée par le PS : 

Vincent Peillon, candidat à la primaire organisée par le PS : 

Benoît Hamon, candidat à la primaire organisée par le PS : 

Sans oublier Jean-Luc Mélenchon

Jean-Luc Mélenchon, candidat de la France insoumise à l'élection présidentielle : "Je suis heureux de la grâce complète accordée à Jacqueline Sauvage. Comme d'autres, à l'appel du comité et d'Eva Darlan, j'avais réclamé que le président sorte de la demi-mesure d'une grâce 'partielle'. Il l'a fait. C'est une décision juste, par-delà la loi écrite, par-delà le bien et le mal, en conscience. Je félicite le comité et Eva Darlan pour leur courageuse et inflexible opiniâtreté."

Le centre

Jean-Christophe Lagarde, président de l'UDI : 

Ou encore Nicolas Dupont-Aignan

Nicolas Dupont-Aignan, président de Debout la France et candidat à la présidentielle : 

Vous êtes à nouveau en ligne