Jacqueline Sauvage ne sera pas libérée avant le mois d'avril

France 3

La décision de François Hollande de gracier partiellement Jacqueline Sauvage ne lui permet pas de sortir de prison de suite. Cela demandera encore un peu de temps.

Pas d'agitation au centre pénitentiaire d'Orléans-Saran (Loiret) ce dimanche soir, indique en direct devant la prison Héloïse Bruzat. Jacqueline Sauvage en sortira bientôt, mais il y a des délais incompressibles à respecter pour faire sortir de prison cette mère de famille. Concrètement, la décision de l'Élysée permet de supprimer la peine de prison dite de sûreté.

Une libération en avril au mieux

À partir de maintenant, son avocate peut demander une liberté conditionnelle et celle-ci peut être accordée. Ces démarches prennent du temps, quelques jours voire quelques semaines. Il y a toutefois déjà un rendez-vous de fixé avec un juge d'application des peines.

Ce sera le 1er mars. Il faudra alors définir les conditions de la liberté de Jacqueline Sauvage. Peut-être mettre en place un suivi psychologique ou un contrôle judiciaire. Mais son avocate pense qu'elle franchira les portes de cet établissement au mois d'avril.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne