Grâce de Jacqueline Sauvage : Hollande "prendra le temps de la réflexion"

FRANCE 3

A l'issue d'une rencontre avec les filles de Jacqueline Sauvage, condamnée pour avoir tué son mari violent, François Hollande n'a pas annoncé la grâce tant espérée par ses soutiens.

Faut-il gracier Jacqueline Sauvage ? C'est la question à laquelle François Hollande devra répondre. Ce vendredi 29 janvier 2016, le président de la République a reçu les trois filles et les avocates de cette femme condamnée à dix ans de prison pour le meurtre de son mari violent. La réunion à l'Elysée a duré 1h30. L'échange a été qualifié de fructueux par Fabienne Marot, fille de Jacqueline Sauvage.

400 000 signataires

Le 4 décembre dernier, Jacqueline Sauvage est condamnée pour la deuxième fois à dix ans de prison. Battue pendant 47 ans, cette femme a tué de trois balles dans le dos son mari, un homme violent et un père incestueux. Mais la justice ne retient pas la légitime défense et estime qu'elle aurait dû porter plainte.

Le verdict déclenche une grande mobilisation pour obtenir la libération de Jacqueline Sauvage. Près de 400 000 personnes ont signé une pétition, demandant la grâce présidentielle. Ce vendredi soir, le président de la République a décidé de se donner "le temps de la réflexion avant de donner sa décision".

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne