Affaire Bamberski : Dieter Krombach libéré pour raisons médicales

(BENOIT PEYRUCQ / AFP)

Condamné en 2012 à 15 ans de prison pour la mort de sa belle-fille, Kalinka Bamberski, il est sorti de prison vendredi.

Le médecin allemand Dieter Krombach, condamné en 2012 à 15 ans de prison pour la mort de Kalinka Bamberski, est sorti de prison vendredi 21 février au matin, a appris franceinfo de source proche du dossier, confirmant une information de BFMTV.

Dieter Krombach, âgé de 84 ans et incarcéré à la prison de Melun, bénéficie d'une suspension de peine pour motif médical, a précisé cette source. Il s'agit d'une procédure rarissime, réservée à des détenus en fin de vie.

L'affaire Dieter Krombach a débuté en 1982 lorsque sa belle-fille Kalinka, alors âgée de 14 ans, avait été retrouvée morte chez lui, au bord du lac de Constance. La justice allemande avait abandonné toute poursuite à son encontre. Mais la justice française le condamne par contumace à 15 ans de prison en 1995.

Livré ligoté et bâillonné à la police française

Devant le refus des autorités allemandes de l'extrader, le père de Kalinka, André Bamberski, fera enlever le Dr Krombach devant son domicile bavarois de Scheidegg, en octobre 2009 pour le livrer à la police française. Dieter Krombach avait été découvert ligoté et bâillonné sur un trottoir de Mulhouse et interpellé par les forces de l'ordre. Il sera jugé et condamné par la justice française en 2011 puis en 2012 en appel.

"Je suis vraiment ahuri", a réagi vendredi soir sur franceinfo. "Il n'aura fait que dix ans et quatre mois, alors qu'il a été condamné à quinze ans. Kalinka avait 15 ans, il lui a enlevé à peu près 70 ans de sa vie. Lui, de 1982, date du meurtre, jusqu'en 2009, date de l'enlèvement, il a vécu tranquille, comme un nabab en Allemagne, sans que qui que ce soit le gêne, et là il est libéré au bout de dix ans", poursuit-il.

"Je trouve ça scandaleux. C'est une justice bien amère quand on se rend compte qu'il n'a fait que dix ans de prison. Pour moi c'est ahurissant", conclut André Bamberski. De son côté, André Bamberski avait été condamné à un an de prison avec sursis pour l'enlèvement.

Vous êtes à nouveau en ligne