Joinville : 30 blessés, dont un grave, après l'effondrement d'un chapiteau

(Maxppp)

Trente personnes ont été blessées, dont six grièvement, avec un pronostic vital engagé pour une d'entre elles, samedi soir à Joinville (Haute-Marne). Un chapiteau s'est effondré après de fortes rafales de vent dues aux orages.

Trente blessés, dont six graves. Voilà pour le moment le bilan de l'accident qui s'est produit samedi soir à Joinville, où se tenait une guinguette sous un chapiteau, avec près de 160 participants. 

"Vers 21 heures, alors que l'orage commençait à gronder, une forte rafale
de vent a littéralement soulevé le chapiteau où dansaient les gens puis est
retombé sur eux
", a expliqué à l'AFP une source au service départemental d'incendie et de secours (Sdis) de la Haute-Marne. Des faits confirmés par Philippe, qui assistait à la guinguette avec son épouse.

"La fête avait débuté normalement. Le ciel s'est couvert très rapidement,
suivi d'un coup de vent de folie. Les gens ont commencé à paniquer et à évacuer
tous dans le sens du vent. Les barnums se sont envolées et sont tombés sur
eux
", a expliqué à l'AFP le président du comité, Renaud Drubigny. 

"Il y a eu une mini-tornade, c'était vraiment impressionnant ", témoigne au micro de France Info Claudine Maigrot, adjointe à la mairie de Joinville.

Une personne entre la vie et la mort

Une seule personne, un
septuagénaire, était encore entre la vie et la mort dimanche matin et dix-huit
restaient hospitalisées après l'effondrement d'un chapiteau qui a fait 30
blessés samedi soir à Joinville (Haute-Marne), a indiqué le sous-préfet de
Saint-Dizier.

"Le pronostic vital d'un homme de 75 ans est toujours engagé dimanche matin
et il a été transporté au CHU de Reims
", a déclaré à l'AFP le sous-préfet Thilo
Sirchow. "Dix-huit personnes restent hospitalisées ", dont dix-sept à
Saint-Dizier, a-t-il ajouté.

Le département n'avait pas été placé en vigilance orange


Le département de la Haute-Marne avait été placé en vigilance jaune aux
orages violents
par Météo France samedi soir, alors que les départements
voisins étaient en vigilance orange.

"Si la Haute-Marne avait été en orange, la préfecture aurait demandé à la
mairie de Joinville d'annuler cet évènemen
t", a-t-on précisé à la
sous-préfecture de Saint-Dizier.
"Toute la journée, on a consulté la météo ", a indique M. Drubigny,
affirmant que "le spectacle aurait été annulé " si le département avait été
placé en vigilance orange.