Paris : des clubs de jeux labellisés pour lutter contre le blanchiment

Voir la vidéo
France 3

Fini les cercles de jeux parisiens entachés par des histoires sulfureuses : place désormais aux clubs de jeux, destinés à assainir le milieu. Une première structure vient d'ouvrir ses portes ce jeudi 26 avril au soir à Paris.

Les croupiers affûtent leurs cartes : dans quelques minutes, ils vont accueillir à leur table les clients du premier club de jeu officiel de la capitale. Une victoire pour Sébastien Tranchant. Le Paris Élysées Club est le premier à obtenir l'agrément de l'État dans la capitale. Un label officiel pour assainir le milieu. Car les cercles de jeu parisiens ont longtemps traîné une réputation sulfureuse. Ces dix dernières années, 14 de ces 15 établissements ont d'ailleurs été fermés par la police.

Une centaine de caméras de surveillance

Parmi eux, le cercle Wagram, qui aurait permis au milieu corse de blanchir des centaines de milliers d'euros. "Il y a même un maire d'un petit village corse qui a été arrêté à la descente de l'avion avec des valises pleines d'argent, relate Frédéric Ploquin, journaliste à Marianne. Donc c'était une sorte de pipeline permanente qui reliait le cercle Wagram à la Corse, bourré de liquide." Ces mauvaises habitudes ne risquent-elles pas de resurgir dans les nouveaux clubs ? Il y a quelques jours, juste avant l'ouverture, nous avons posé la question à Sébastien Tranchant. Elle l'a un peu agacée. "Nous, il n'y a pas de blanchiment dans notre métier, c'est une activité extrêmement contrôlée, réglementée", a-t-il assuré. Venue du monde du casino, la famille Tranchant s'est adaptée à une réglementation très stricte. À la clé, un club ultra sécurisé, avec une centaine de caméras pour éviter toute tricherie.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne