Isère : un détenu en semi-liberté tire à la kalachnikov sans faire de victimes et rentre à la prison comme si de rien n'était

Carte de localisation de Villefontaine.
Carte de localisation de Villefontaine. (GOOGLEMAPS)

L'homme a été placé en garde à vue dans les locaux de la brigade recherches de Bourgoin-Jallieu.

Un détenu en semi-liberté est soupçonné d'avoir tiré à la kalachnikov, vendredi 9 juin vers 1h du matin, sans faire de victimes, à Villefontaine, dans le nord du département de l'Isère, ont appris franceinfo et France Bleu Isère de sources concordantes.

L'auteur, bien connu de la justice, a été interpellé et placé en garde à vue. 

Un blessé léger par des éclats de verre

Les faits se sont produits dans la nuit de jeudi à vendredi dans un snack kebab, place Jean-Jaurès, à Villefontaine. L'établissement appartient au tireur présumé, un homme âgé d'une vingtaine d'années, déjà bien connu de la justice. L'homme purge en effet une peine de prison sous le régime de la semi-liberté. Il travaille en soirée dans son snack, puis rentre au centre de semi-liberté de Saint-Quentin Fallavier, en Isère.

Jeudi soir, une altercation a éclaté entre cet individu et plusieurs autres à l'intérieur de son restaurant. L'homme est alors sorti, avant de revenir avec une arme automatique. Il a ouvert le feu depuis l'extérieur en direction de ses adversaires, les obligeant à refluer dans le snack pour se réfugier. Personne n'a été touché directement par les tirs. Seul un des protagonistes a été légèrement blessé, a priori par des éclats de verre.

L'homme a été placé en garde à vue

Après les faits, le tireur a tranquillement rejoint, comme d'habitude, le centre de semi-liberté. C'est là qu'il a été interpellé, avant d'être placé en garde à vue dans les locaux de la brigade de recherches de Bourgoin-Jallieu.

Durant la nuit, plusieurs voisins à Villefontaine avaient entendu des coups de feu. Un témoin, qui vit à 150 mètres de là, a notamment raconté avoir entendu un tir isolé, suivi d'une rafale.